Cordyceps

CORDYCEPS

Issu pour la plupart des hauts plateaux tibétains et népalais, le vrai Cordyceps ou le Cordyceps Sinensis résulte de la fusion d’une chenille et d’un champignon. Cet organisme peu commun surnommé à juste titre « l’or brun », fait actuellement l’objet de toutes les convoitises.

En effet, son pouvoir de guérison semble faire l’unanimité chez les guérisseurs traditionnels chinois. D’après eux, le Cordyceps Sinensis renforcerait la résistance physique, stimulerait le système immunitaire et aurait un effet positif sur l’organisme en boostant l’énergie du consommateur.

Présentation

La renommée du cordyceps va bien au-delà de ses vertus tonifiantes et de sa qualité adaptogène. En effet, tout semble indiquer que ce produit cacherait d’autres vertus encore inconnues. Les scientifiques quant à eux, se montrent plus réservés et tentent de déterminer en laboratoire les propriétés chimiques de cet organisme hors du commun.

Toutefois, ce qui est sûr c’est que d’un point de vue clinique, de nombreux patients confirment se sentir vraiment mieux après avoir suivi leur traitement.

L’origine et l’histoire

 

Il s’agit d’un champignon chenille de la famille des Cordycipitacées qui pousse à très haute altitude, dans les régions montagneuses de l’Himalaya au Tibet. Utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise depuis 3000 ans et dans la médecine tibétaine depuis 500 ans, il est devenu célèbre grâce à ses propriétés aphrodisiaques et son action tonique sur l’ensemble de l’organisme.

Actuellement on le connait sous différentes appellations, notamment, le Yarsa Gumba, le viagra de l’Himalaya, l’ophiocordyceps sinensis et bien d’autres. Les tibétains nomades ont commencé à s’intéresser au Cordyceps, lorsqu’ils se sont rendu compte que leurs troupeaux de yaks qui en consommaient régulièrement avaient plus de forces et de vitalités sexuelles.

Les chinois et les tibétains l’utilisaient intuitivement depuis des siècles pour soigner de nombreux maux, y compris les maladies rénales et hépatiques, les troubles respiratoires et bronchiques, l’hypertension et l’hypotension artérielle et la récupération des convalescents. Ils s’en servaient également pour ses effets stimulants sur le système nerveux et le système de défenses immunitaire, amis aussi pour ses effets positifs sur la virilité.

Le Cordyceps est en réalité le fruit d’un des cycles biologiques les plus surprenants de la nature. Cet organisme résulte en effet de la fusion d’un champignon parasite et d’une chenille momifiée. Il s’agit d’une espèce de chenille vivant sous terre et se nourrissant essentiellement de champignon. Et au printemps, lorsqu’elle s’apprête à se métamorphoser en papillon, le champignon profite d’une température plus douce et d’un peu de pluie pour se développer. Se nourrissant de la chenille au point de la tuer, il continue son développement et émerge sur la surface à la recherche de chaleur.

Jusqu’à l’heure actuelle, les scientifiques tentent de déterminer la manière dont le Cordyceps réagit dans le corps humain. Ils essaient de connaitre les composants actifs qu’il renferme et les organes sur lesquels il pourrait avoir des effets positifs.

Pour répondre à une demande explosive du Cordyceps à travers le monde et plus particulièrement en Europe et aux Etats-Unis, près de 10 souches de Cordyceps ont été cultivées, dont la plus célèbre est le Cs-4 ou Paecilomyces hepiali. Malgré leur efficacité, ces cultures concentrent toutefois moins de principes actifs que ceux qu’on retrouve chez les Cordyceps à l’état sauvage du Tibet.

La Composition

Il s’agit d’un organisme extrêmement riche en ressources vitales pour l’organisme humain. Les composants essentiels connus du vrai Cordyceps Sinensis naturels sont le cordycepine et l’adénosine. Il concentre également plusieurs acides aminés essentiels, des vitamines E, K, B1, B2 et B12. Il est aussi une excellente source de minéraux et d’oligo-éléments notamment le fer, le cuivre, le sélénium, le magnésium, le manganèse et le zinc. On y trouve des acides gras essentiels, des polyamines, des polysaccharides, des saccharides, des glucosides, des stérols et des peptides.

Le Cordyceps renferme également une importante quantité de protéines, des nucléosides comme le guanosine, l’uridine, l’adénosine et  la thymidine. Il contient aussi du deoxyiuridine et de l’uracile.

Les vertus thérapeutiques

A l’heure actuelle, bien que de nombreuses études aient été réalisées pour déterminer le rôle de tous les principes actifs du Cordyceps, très peu d’entre elles ont mené à des résultats fiables et satisfaisants. On sait que l’adénosine et le cordycepine sont à l’origine des propriétés énergisantes et revitalisantes du Cordiceps.

On sait aussi que ce champignon miraculeux a un effet stimulant sur le système nerveux et sur le système de défense immunitaire de l’organisme. En dehors de ces cas, ce champignon possède d’autres vertus prétendues, notamment sa qualité adaptogène, antyoxidante et aphrodisiaque.

  • Propriété revitalisante

Le Cordyceps est le compliment alimentaire de la vitalité par excellence. En effet, la principale vertu de ce champignon est son effet revitalisant et énergisant. Renforçant les glandes surrénales, il est particulièrement recommandé chez les personnes souffrant de fatigue chronique, chez les convalescents et les personnes âgées.

  • Propriété adaptogène

Il ne fait aucun doute que le Cordyceps présente une propriété adaptogène. En effet, dans médecine traditionnelle chinoise, les médecins le préconisaient pour lutter contre le stress et la fatigue. Et les études réalisées récemment ont approuvé ces vertus : le Cordyceps a augmenté l’énergie vitale et physique des personnes âgées et de celles souffrant de maladies cardiaques chroniques.

Grâce à un effet stimulant sur le système de défense naturelle, le Cordyceps permet une meilleure réponse du système immunitaire face aux différentes affections et infections.

  • Vertu antioxydante

D’après une expérience réalisée en 2003, le Cordyceps renfermerait un polysaccharide qui donnerait à ce champignon des propriétés antioxydantes, anti-tumorales et immunostimulantes.

Cette substance que certaines études ont identifiée comme étant la cordycépine et qui se compose d’environ 25 % de mannose, 35 % de galactose et 40 % de glucose, protégerait ainsi l’organisme des radicaux libres.

  • Qualité aphrodisiaque

Déjà de nombreux siècles auparavant, les tibétains et les chinois utilisaient le Cordyceps pour augmenter leur libido et pour remédier au dysfonctionnement érectile.
Testé sur des souris en 2007, les scientifiques ont mis en évidence son action stimulante sur la fonction sexuelle déficiente du mâle. Sans toutefois remédier aux problèmes de fertilité, le Cordyceps stimule l’érection, favorise la spermatogenèse et augmente la production de spermatozoïdes.

Les bienfaits reconnus

Surnommé à juste titre « or brun », le légendaire Cordyceps Sinensis procure en effet des bienfaits surprenants sur l’organisme, tant sur le plan physique qu’intellectuel. Les résultats des essais, recherches et expériences réalisés jusqu’à ce jour sont très prometteurs quant à son efficacité réel et semblent coïncider parfaitement avec les croyances ancestrales chinoises et tibétaines.

  • Résistance face à la fatigue, au stress et à la dépression

Puissant adaptogène, le Cordyceps aide l’organisme à supporter et à résister aux stress. Moins angoissé et moins anxieux, le consommateur tolère mieux la fatigue. Excellent pour le traitement de stress chronique et de surmenage, les principes actifs du Cordyceps participent à l’équilibre du système nerveux et résorbent toutes sensations de peur, d’anxiété, de dépression et de fatigue.

C’est le compliment alimentaire du bien-être par excellence, car il donne du courage, redonne gout à la vie et prépare l’organisme entier à affronter toutes les situations, bonnes ou mauvaises.

  • Protection des poumons, des reins et du foie

Le Cordyceps a un effet positif sur quelques organes émonctoires, notamment le foie, les poumons et les reins.

En effet, il a été longtemps utilisé pour soigner les maladies hépatiques. Afin de vérifier l’action réelle de ce champignon, des essais pratiqués en 2003 sur des rats ont démontré que le Cordyceps protégeait le foie contre l’apparition de la cirrhose. Le cordyceps pourrait ainsi agir être utilisé pour le traitement de certaines maladies du foie telles que la stéatose hépatique, la cirrhose du foie, l’hépatite virale et la fibrose hépatique.

En outre, en favorisant une meilleure utilisation de l’oxygène tel qu’il a été démontré dans de nombreux essais, le Cordyceps protège les poumons. En effet, en conclusion d’un test réalisé sur des souris isolées dans un environnement à très faible niveau d’oxygène et nourries avec le Cordyceps,  les scientifiques ont remarqué que ces dernières, étant capable d’utiliser efficacement l’oxygène, supportaient mieux l’acidose et l’hypoxie. Elles vivaient même 2 à 3 fois plus longtemps que le groupe témoin.

Dans la foulée, le Cordyceps soulage également les crises chez les patients asthmatiques. En effet, en inhibant la contraction de la trachée, il augmente le flux d’air vers les poumons.

Enfin, le Cordyceps protège les reins contre les effets toxiques de certains médicaments. Il permet également de stimuler le fonctionnement des reins chez les sujets souffrant d’insuffisance rénale. Le Cordyceps pourrait aussi être utilisé pour limiter les risques de rejet et de complication consécutive à une transplantation rénale. Associé à l’artémisinine, le Cordyceps permettrait également aux personnes atteintes de lupus érythémateux disséminé (LED) d’éviter la récurrence de la néphropathie.

  • Détoxination de l’organisme

Le Cordyceps purifie l’organisme en permettant une meilleure élimination des toxines, des déchets et des acides par les poumons, les intestins et les reins.

  • Renforcement des performances physiques

Le Cordyceps est réputé pour augmenter la capacité physique et l’endurance, plus particulièrement chez les sujets âgés, fatigués ou convalescents. Très apprécié par les sportifs, ce champignon permet de récupérer rapidement après l’effort et d’augmenter la force musculaire.

  • Amélioration de la fonction sexuelle

En agissant positivement sur les glandes sexuelles, le Cordyceps est rendu célèbre grâce à un résultat satisfaisant chez les hommes souffrant d’impuissance ou ayant des problèmes érectiles. Dès lors, les femmes l’utilisent également pour résoudre leur problème de frigidité et booster leur appétit sexuel. Ce champignon aide aussi à soulager les règles douloureuses et à atténuer les symptômes de la ménopause.

  • Régulation de la circulation sanguine

Le Cordyceps sinensis est connu pour avoir des effets bénéfiques sur la circulation sanguine. En effet, il augmente le niveau d’oxygène dans le sang, ce qui fluidifie la circulation. En réduisant le taux de LDL ou mauvais cholestérol et en augmentant le taux du bon cholestérol HDL, le Cordyceps permet d’améliore et de maintenir une excellente santé cardiovasculaire.

  • Action anti-cancéreuse

Grâce à la présence de cordycépine (3-désoxyadénosine), le Cordyceps pourrait être utile dans la prévention et dans le traitement du cancer. En effet, dernièrement, une étude britannique a conclu que le Cordyceps avait un effet bénéfique sur la lutte contre certaines formes de cellules cancéreuses. En effet, cette substance, même à faible dose, serait capable de ralentir la croissance et la division cellulaire. A haute dose, la cordycépine, en empêchant la fixation des cellules tumorales dans les autres tissus, aurait pour effet de stopper la propagation de la tumeur.

En outre, des recherches effectuées en 2008 démontrent que des extraits de Cordyceps sont capables de freiner le processus de l’apoptose ou suicide cellulaire. S’agissant du cas de la leucémie, les scientifiques ont conclu que cette action est rendu possible grâce à l’activation par le Cordyceps de la caspase-3 par la voie de récepteur extrinsèque dans les cellules leucémiques. Concernant le cancer du poumon, l’activation se fera par la voie mitochondriale intrinsèque dans les cellules cancéreuses. Enfin, pour le cancer du sein, le Cordyceps va provoquer l’inactivation de la kinase Akt dans les cellules carcinomateuses.

  • Réduction des risques de maladies neurodégénératives

En stimulant le système nerveux, le Cordyceps protège le cerveau contre les risques de maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer.

  • Ralentissement du vieillissement

Etant un puissant antioxydant, le Cordyceps a un effet positif sur le ralentissement du vieillissement prématuré des cellules. Il limite ainsi l’apparition des rides.

  • Remarque importante

Le Cordyceps est un compliment alimentaire qui est particulièrement adapté aux personnes âgées et convalescentes. En effet, il soulage significativement la fatigue, stimule la mémoire et la capacité intellectuelle et aide à tolérer les températures excessives, particulièrement le froid. Il remédie également aux différentes maladies respiratoires notamment, l’asthme, la bronchite, les maladies pulmonaires chroniques obstructives. D’une manière que la science n’a pas encore pu prouver, le Cordyceps guérit même la tuberculose.

Le dosage, la posologie

Traditionnellement, la dose quotidienne recommandée varie entre 400mg et 800mg de Cordyceps en poudre, avec un maximum de 3g par jour. Les chinois et les tibétains avaient l’habitude de le consommer sous forme de décoction ou de tisane. Ils le macéraient également dans du vin ou l’incorporaient dans les plats.

Les effets du Cordyceps se font ressentir très rapidement. Toutefois pour optimiser son action, une cure de 2 à 3 mois avec une pause de 7 jours toutes les 4 semaines est nécessaire.

Les effets secondaires et les contre-indications

Le Cordyceps est un complément alimentaire comme tant d’autre. A Hong Kong comme en Chine, beaucoup de gens en consomment quotidiennement, et à ce jour, aucune contre-indication n’a été établie. Généralement bien toléré et sans effet toxique, il convient tant aux enfants qu’aux adultes et encore plus aux personnes âgées, à des dosages toutefois différents.

Des effets secondaires comme l’apparition d’éruptions cutanées, la nausée, la somnolence, la diarrhée et la bouche sèche peuvent survenir, mais ils sont surtout liés à un problème de surdosage et sont facilement évités si l’on prend soin de consulter l’avis d’un expert avant de le consommer sur une longue durée.

Acheter du Cordyceps de qualité

Le Cordyceps sinensis à l’état naturel, celui qui contiendrait une grande quantité de principes actifs, est un produit rare et extrêmement onéreux en France comme partout ailleurs. Heureusement, le Cordyceps cultivé sur la paille de riz, nettement plus accessible, permet d’obtenir des effets pratiquement semblables.

Actuellement, le Cordyceps réduit en poudre est conditionné dans des capsules qu’on peut trouver dans les magasins spécialisé. On en trouve également sous sa forme naturelle dans les herboristeries chinoises. Il faut noter que des cas d’empoisonnement ont été rapportés suite à la consommation de Cordyceps contenant du plomb. La vigilance est ainsi de mise au moment de l’achat. Préférez les produits soumis à un contrôle de qualité strict.

Les associations possibles

Le Cordyceps agit en parfaite synergie avec d’autres plantes médicinales.

  • La principale association, plus connue sous le nom de « Trio impérial » est sa combinaison avec le Ginseng et le Ganoderma. Ces trois produits sont réputés pour leurs vertus antioxydantes, énergisantes, stimulantes du système immunitaire et revitalisantes.
  • On connait également les vertus remarquablement aphrodisiaques et énergétiques du Cordyceps associé avec la Maca et le Tribulus. Cette formule est préférée des sportifs et des bodybuilders car elle aurait tendance à augmenter la masse musculaire et à accroitre significativement l’endurance et les performances sportives.
  • Associé avec le Fenugrec, le Cordyceps est un puissant anabolisant naturel qui convient parfaitement aux sportifs en quête d’endurance et de masse musculaire. Ils sont aussi conseillés pour redonner l’appétit aux personnes souffrant d’anorexie.
  • Afin de renforcer l’équilibre nerveux, de favoriser la concentration et de lutter efficacement contre la dépression et le stress, vous pouvez associer le Cordiceps avec la Rhodiola.
  • La meilleure synergie contre la dépression profonde, l’anxiété, le stress est l’association Cordyceps et Griffonia simplicifolia. Utilisez également cette formule pour réduire l’insomnie.
  • Adaptogène efficace, l’association du Cordyceps avec l’Ashwagandha permet à l’organisme de résister avec aisance aux stress et aux différentes infections saisonnières. Cette combinaison favorise le sommeil réparateur et procure une vitalité remarquable.
  • Le Cordyceps, l’Echinacea et le Ganoderma sont particulièrement efficace pour stimuler et renforcer l’immunité. Ensemble, ces aliments sont très utiles pour prévenir toutes formes de cancer, mais également pour traiter les infections urinaires et les allergies respiratoires. Cette association est aussi préconisée pour les personnes en convalescence.

Lost Password