acheter Harpagophytum

Harpagophytum

Le bijou d'Afrique

Très connu et très apprécié des sportifs et des quinquagénaires, l’Harpagophytum est une plante devenue célèbre grâce à sa propriété anti-inflammatoire et analgésique. Véritable allié de notre articulation, cette plante aide à renforcer le système locomoteur ainsi qu’à favoriser le bon fonctionnement des articulations.

L’Harpagophytum est en effet actuellement le complément alimentaire idéal pour soulager les douleurs articulaires et lombaires, notamment la tendinite, l’arthrite, l’arthrose, la lombalgie et les rhumatismes. On l’utilise souvent pour améliorer la mobilité des articulations et favoriser la détente musculaire. L’Harpagophytum est aussi indiqué en cas d’hypercholestérolémie, mais également pour traiter les douleurs du foie. Apéritif et digestif, il est aussi utilisé  pour stimuler l’appétit et traiter les troubles de la digestion.

acheter Harpagophytum

Présentation

L’Harpagophytum, Harpagophytum procumbens de son nom scientifique et communément appelé griffe du diable ou encore racine de windhoek, est la principale espèce de la famille des Pedaliaceae ou du sésame. Plante herbacée, vivace, elle est facilement identifiable grâce à ses tiges rampantes, accrochées au sol et ornées de feuilles charnues, lobées, ses fleurs en trompette, rouge violacé, mais surtout, grâce à ses fruits en capsule ligneuse, munie de crochés acérés, auxquels il doit son nom.

En effet, l’Harpagophytum a été ainsi appelé car les animaux piégés, s’emmêlant les pattes dans les crochés de son fruit se débattent et s’agitent violemment sous l’effet de la douleur, semblant ainsi effectue une danse endiablée.

Sa partie souterraine est formée d’une racine principale lignifiée, se développant principalement en profondeur, et de racines secondaires. Ces dernières, utilisées en phytothérapie, sont d’énormes tubercules bulbeux de 3 à 10 cm de diamètre, qui peuvent peser jusqu’à 1,5 kg.

Histoire et origine

L’Harpagophytum est originaire du continent africain, plus précisément dans l’Afrique australe, en Namibie, au Kalahari, en Botswana, en Afrique du sud. On le retrouve aussi à Madagascar.

Les guérisseurs des temps anciens et les populations indigènes Bantus, San et Skoi du Sud de l’Afrique utilisaient l’Harpagophytum pour soulager les douleurs rhumatismales, les troubles hépatiques, digestifs et rénaux. Les vertus thérapeutiques de cette fabuleuse racine sont resté inconnu de l’occident, jusqu’en 1904, où le docteur Menhert a constaté chez la tribu Hottentots une rapide guérison des inflammations, suite à une consommation de l’Harpagophytum.

Les scientifiques ont alors commencé à s’intéressé aux propriétés de cette plante et des recherches, des études comparatives et des essais cliniques se sont succédés, depuis son entrée en Europe vers la moitié du XXè siècle. Cette racine du diable est inscrite dans la pharmacopée européenne avec l’indication « traditionnellement utilisée dans le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures ».

Il a intégré la pharmacopée française en 1989. En 1989, la Commission E a reconnu l’action positive de l’Harpagophytum dans le traitement des troubles musco-squelettiques dégénératifs et en 1996, l’ESCOP reconnait son efficacité.

Constituants

Les principes actifs essentiels de l’Harpagophytum sont les hétérosides dits harpagoside, harpagide, procumboside et les béta-sitostérols. Il contient aussi des flavonoïdes, phytostérols, des benzoquines dont l’haparagoquinone. Il concentre également des vitamines, B1, B2, B3, B5, B9, B12, C, béta-carotène. Il est aussi une bonne source de sels minéraux y compris, le fer, le calcium, le potassium, le magnésium, le phosphore, le cuivre et le silicium.
On note en outre la présence de l’acide chlorogénique et l‘acide cinnamique.

Zoom sur son ingrédient actif principal : l’harpagoside

L’harpagoside, que l’on retrouve essentiellement chez l’Harpagophytum mais qu’on peut également rencontrer en faible quantité dans le bouillon blanc et aussi dans le Crophularia de Hemsl, est un glucoside d’iridoïde reconnu scientifiquement pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésique et antirhumatismales.

En laboratoire, les scientifiques ont observé l’action de l’harpagoside sur l’oxyde nitrique. En effet, les résultats de ces études suggèrent que l’harpagoside stimule  l’expression de l’oxyde nitrique. Ainsi, l’harpagoside permettrait une meilleure circulation sanguine, une réduction de l’irritation des nerfs et une atténuation de l’inflammation dans l’espace articulaire.

Il pourrait également se révéler utile dans le maintien de la santé des cellules du cartilage dans la zone articulaire, protégeant ainsi l’articulation d’autres désagréments articulaires comme l’arthrose.

Propriétés

L’Harpagophytum concentre ainsi énormément de principes actifs, toutefois, ce qui lui vaut une telle notoriété est sans doute sa grande teneur en harpagoside. Il s’agit ainsi d’une plante aux milles vertus thérapeutiques, dont les principales sont ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques.

En outre, il est également connu pour stimuler l’appétit et réduire le taux de sucre sanguin. De nombreuses études ont été réalisées pour démontrer les bienfaits de l’Harpagophytum et pour essayer de déterminer son mécanisme d’action. Et bien que quelques études se révèlent contradictoires, l’activité anti-inflammatoire et antalgique de cette plante ne fait aucun doute.

Ainsi, des essais cliniques effectués en 1971 et 1972 par le Docteur allemand Schmidt sur 110 patients souffrants de la polyarthrite ainsi que l’étude réalisée par le Docteur Belam sur 120 sujets de l’arthrose ont tous démontré que ces personnes souffrants de douleurs articulaires ont pu trouver dans les racines de l’Harpagophytum un remède efficace.

  • Anti-inflammatoire et antispasmodique

De nombreuses études réalisées sur l’Harpagophytum ont démontré les propriétés anti-inflammatoires de la racine de cette plante. En effet, les glucosides d’iridoïdes de l’Harpagophytum inhibe la synthèse de la prostaglandine synthétase, enzyme à l’origine du processus inflammatoire.

Cette propriété, nous l’avons vu est attribuable à sa teneur en harpagoside, toutefois, ses éléments bioactifs agissent en synergie pour favoriser son action dans ce sens. Ainsi, les phytostérols viennent renforcer cette action anti-inflammatoire de l’harpagoside.

  • Analgésique

Grâce à sa teneur en acide cinnamique, on reconnaît à l’Harpagophytum des vertus analgésiques. Il est ainsi particulièrement efficace pour réduire et soulager les douleurs dues aux inflammations.

  • Apéritif

Prise sous forme de décoction et d’extrait liquide, l’Harpagophytum contient des ingrédients amers qui stimulent les papilles gustatives, d’où une augmentation de l’appétit, ainsi qu’une meilleure sécrétion de la bile par la vésicule biliaire, ce qui aurait pour effet de favoriser une meilleure digestion.

  • Hypoglycémiant

Certaines études suggèrent que l’Harpagophytum peut réduire le taux de sucre dans le sang. Il peut être utile pour les personnes diabétiques, toutefois, très sensible à la variation du taux de glycémie sanguin, ces personnes doivent consulter l’avis des médecins avant d’en consommer.

  • Diurétique

Grâce à ses principes actifs, l’Harpagophytum favorise le rejet des acides uriques concentrés dans les articulations. Ce qui le rend particulièrement efficace contre la goutte et les douleurs articulaires de toute nature.

  • Antioxydant

Les recherches réalisées ces dernières décennies ont révélé une potentielle propriété antioxydante de l’Harpagophytum. Ainsi, son effet inhibiteur sur les arythmies ventriculaires sur les rats pourrait trouver son explication sur sa potentielle action antioxydante. En outre, dans la mesure où les inflammations pourraient être induites de l’accumulation des radicaux libres, son activité antioxydante vient renforcer ses effets anti-inflammatoires et anti-rhumatismaux.

Bienfaits

L’Harpagophytum est une plante qui agit très rapidement pour soulager de nombreuses douleurs. En jouant efficacement le rôle de protecteur cartilagineux, il peut également être utilisé en prévention des douleurs articulaires et musculaires lors d’efforts intenses et soutenus. Certaines études réalisées ont d’ailleurs démontré que la racine de l’Harpagophytum était plus efficace et peut même se substituer aux anti-inflammatoires classiques de synthèse, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, avec en sus, l’absence d’effets secondaires, notamment, les brûlures d’estomac.

En outre, non seulement cette plante soulage les douleurs, mais elle améliore considérablement la mobilité articulaire tout en favorisant la souplesse et l’élasticité des tissus tendineux et musculaires. Il semblerait que cette plate fonctionne comme la cortisone, mais sans les effets néfastes de ce médicament.

  • Soulage les désagréments musculaires

L’Harpagophytum est de loin, le complément alimentaire le plus apprécié des sportifs. En effet cette petite plante, que les sportifs associent souvent avec le cassis, est reconnue pour soulager les douleurs musculaires. En outre, consommé régulièrement, ce tubercule miraculeux peut prévenir les crampes musculaires.

  • Allège les douleurs lombaires

Dans un essai clinique, les scientifiques ont observé que l’Harpagophytum pouvait réduire les maux de dos au même titre que le rofécoxib, anti-inflammatoire retiré du marché en 2004 à cause de ses effets indésirables sur la santé de l’organisme.

  • Atténue les douleurs tendineuses

En phytothérapie, l’Harpagophytum est de loin le remède le plus approprié et le plus efficace pour soulager les inflammations douloureuses au tendon. La griffe du diable met ainsi un terme au calvaire des sportifs, e convient tout aussi bien aux sédentaires. Il parait également que l’Harpagophytum diminue significativement le temps de rétablissement en cas de rupture des ligaments et des tendons mais également en cas d’entorse.

  • Traite les douleurs de l’arthrite ou de la polyarthrite

L’Harpagophytum est un vrai salut pour les personnes âgées, dépassant le cap des 50 ans. En effet, aidant à soulager ainsi qu’à traiter les douleurs articulaires de toute nature, l’Harpagophytum peut être considéré comme le remède souverain de l’arthrite rhumatoïde et de la polyarthrite. De nombreuses études réalisées ont révélé que l’Harpagophytum est efficace pour réduire les douleurs et soulager les symptômes dues à l’arthrose.

  • Soulage la goutte

On attribue également à l’Harpagophytum une propriété anti-inflammatoire naturelle et puissante contre la goutte. Appliqué en cataplasme ou ingurgité sous forme de décoction, l’Harpagophytum réduit significativement et rapidement la douleur. En outre, il est particulièrement intéressant en traitement de fond car il favorise l’éjection des acides uriques.

  • Ouvre l’appétit

Apéritif, l’Harpagophytum convient très particulièrement aux anorexiques et en cas de manque ou de perte d’appétit. Il favorise également la digestion.

  • Traite les troubles de la digestion

L’Harpagophytum est reconnu pour son action positive sur l’appétit et la digestion. En stimulant les papilles gustatives, l’Harpagophytum  émet un signal à l’estomac qui va produire les sucs gastriques, indispensables à la digestion. Il élimine les troubles digestifs gastriques et les sensations de douleur, de surcharge et de nausée accompagnant la dyspepsie. Il est également réputé pour atténuer les malaises intestinaux et soigner la constipation, la diarrhée, l’aérophagie, la flatulence.

  • Protège le foie

Grâce à sa teneur en acide chlorogénique, à l’origine de sa saveur particulièrement amer, l’Harpagophytum a par ailleurs des propriétés diurétiques. Il protège ainsi le foie, favorisant le rejet des toxines et autres produits toxiques. En outre, certaines recherches suggèrent que l’Harpagophytum, en activant la fonction hépatique, favorise la désintoxication des toxines. Il s’avère également utile pour réduire l’excès de cholestérol et le taux de lipides sanguins des patients présentant des troubles métaboliques.

L’Harpagophytum et les animaux

L’harpagophytum existant également en granule pour animaux, est un remède efficace pour les chats, les chiens et les chevaux. En effet, il est aussi très efficace pour soulager les douleurs liées à l’articulation animalière, y compris l’arthrite, l’arthrose.

Dosage recommandé (posologie)

Bien que l’Harpagophytum ait des effets immédiats sur la douleur, il est plus efficace en traitement de fond de 3 semaines à 3 mois.

Consommé sous forme d’extrait sec conditionné en gélule, capsule ou comprimé, le dosage recommandé est de 1000mg à 2500mg par jour.

S’agissant de la décoction, de la tisane ou de teinture mère, les herboristes et les experts recommandent entre 2 à 3 tasses par jours.

On préconise également son usage externe sous forme de pommade ou de crème, afin de soulager les ulcères, les brûlures et autres irritations de la peau.

Les risques d’allergies étant présents, il est toujours préconisé de commencer avec une faible dose qui, en l’absence d’une quelconque réaction, sera progressivement augmenter jusqu’à atteindre le dosage standard recommandé.

Effets secondaires et contre-indications

Plutôt bien toléré, l’Harpagophytum consommé au dosage prescrit n’a pratiquement aucun effet indésirable connu. Dans de très rares cas, il peut entraîner un léger malaise digestif temporaire. Des réactions allergiques, comme l’apparition de boutons, la brûlure d’estomac, l’augmentation de la tenson artérielle peuvent aussi survenir.

En l’absence d’études concernant l’Harpagophytum sur les femmes enceinte ou allaitantes, celles-ci doivent être particulièrement prudentes quant à son usage.

La consommation de la griffe du diable est contre-indiquée chez les personnes souffrant d’ulcère gastrique, de reflux gastro-œsophagien et d’ulcère de l’estomac ou de l’ulcère du duodénum. Il doit être utilisé avec précaution en cas de calculs biliaires.

Cette plante pourrait interagir avec les anticoagulants, les anti-arythmiques, les hypertenseurs et les hypoglycémiants.

Dans le cadre de complément alimentaire, l’aval d’un médecin est toujours recommandé, lorsque vous suivez un traitement quel qu’il soit.

Où acheter l’haprapgophytum

Complément alimentaire très prisé actuellement, et notamment des sportifs et des personnes âgées, l’Harpagophytum est commercialisé sous forme de poudre, conditionné en gélule, en capsule ou en comprimé. Il est disponible en pharmacie, en parapharmacie et en vente libre sur internet. Il est également vendu en entier, en teinture ou sous forme d’extrait dans les herboristeries.

Pour optimiser l’effet de l’Harpagophytum, il faut impérativement choisir des produits titrés à 1% voire 2% d’harpagoside.

Meilleures associations

Pour décupler les effets de l’Harpagophytum sur les douleurs articulaires, tendinites et musculaires, mais également pour obtenir des effets bénéfiques sur tout l’organisme, il peut être associé à d’autres plantes médicinales.

Ainsi, pour ses bienfaits sur les douleurs musculaires, articulaires et tendineux, vous pouvez l’associer avec le Gingembre, le Curcuma, le Poivre noir et la griffe du chat. En outre, cette formule est aussi intéressante pour stimuler l’immunité et participer activement dans le traitement des troubles digestifs ainsi que dans la prévention des cancers.

Pour les maux de dos et la sciatique, son association avec le Gingembre, la Cassis, le Poivre noir semble meilleure. Associé avec le Cassis, la griffe du diable sera particulièrement efficace pour soulager les douleurs musculaires, les sciatiques et les torticolis.

Pour alléger les douleurs dues à une entorse ou une foulure, il est préconisé de combiner l’Harpagophytum avec l’Ananas et la Queue de cerise.

Pour le traitement de fond des rhumatismes, les herboristes conseillent d’associer l’Harpagophytum avec la Lithothame.

Pour un traitement plus efficace contre la tendinite et l’arthrose, l’Harpagophytum et la Prêle sont excellents.

Associé avec d’autre plantes, l’Harpagophytum a une action positive sur le système cardiovasculaire. En effet, combiné avec la Cannelle, le Curcuma et la Spiruline, il améliore la circulation sanguine. Pour drainer le sang et le purifier, l’Harpagophytum peut être associé avec le Citron, le Curcuma et le Bardane.

Très alcalinisant, l’Harpagophytum mélangé avec la Chlorella et la Spiruline désacidifie l’organisme et le débarrasse de tous les métaux lourds. Egalement très riche en vitamines et en minéraux, vous pouvez utiliser cette formule en cas de grosse fatigue et en période de convalescence.

Aphrodisiaque, mais également revitalisant, énergisant, les sportifs apprécieront particulièrement l’effet de l’Harpagophytum associé avec la Maca sur l’endurance et la force.

En cas de dépression et de fatigue physique et mentale, l’Harpagophytum consommé conjointement avec le Ginseng et la Rhodiola est très efficace. Ils sont aussi salutaires en période de stress, de manque d’énergie et de difficulté de concentration.

Puissant anti-inflammatoires, la griffe du diable agit en synergie avec  la griffe du chat pour stimuler les défenses naturelles et servir de traitement préventif contre les cancers.

En cas de surmenage, de stress et d’anxiété, l’Harpagophytum peut être combiné avec le Cannabis. Antidouleur majeur et efficace, ces deux plantes sont utiles en cas de douleurs articulaires, musculaires, tendineuses ou autre.

L’action de l’Harpagophytum sur les inflammations tendineuses, les arthrites, les rhumatismes et les crampes musculaires peut également se trouver décupler lorsqu’il est combiné avec le Bambou, le Pissenlit, la Prêle et l’Ortie. En effet, cette formule est singulièrement riche en minéraux, en silice directement bio-assimilable par l’organisme.

Lost Password