acheter omega 3 bio

Oméga 3

Bon pour le coeur et l'esprit
9

TRES EFFICACE

Ces dernières décennies, l’acide gras oméga-3 a gagné en popularité. En effet on lui attribue des vertus thérapeutiques remarquables, notamment en ce qui concerne la santé du cœur et du cerveau.

Les oméga-3 sont en réalité des acides gras essentiels nécessaires au bon développement et au bon fonctionnement de l’organisme, mais que ce dernier ne peut produire par lui-même. On a pris conscience de leur importance, vers le début des années 70. A cette époque, ils étaient connus sous le nom de vitamine F. les acides gras oméga-3 sont indispensable pour la santé en général.

En effet, ils contribuent à la constitution et l’intégrité des membranes cellulaires, au bon fonctionnement des systèmes cardiovasculaire, cérébral, hormonal et inflammatoire. Une carence en oméga-3, entraine donc un grand risque de maladie cardiovasculaire, une baisse de l’immunité, des problèmes d’agrégation plaquettaire, des problèmes inflammatoires, des problèmes neurologiques comme la maladie d’Alzheimer, des problèmes mentaux comme la dépression chronique.

omega 3 bio

Présentation

Les oméga-3, avec les oméga-6 forment les acides gras polyinsaturés. Les oméga-3 sont en fait des acides gras polyinsaturés essentiels, nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme mais que ce dernier ne peut produire. Il doit ainsi les puiser dans l’alimentation. Ils sont présents dans certains végétaux et certains poissons gras, mais également dans les micro-algues.

Parmi les principaux acides gras du groupe oméga-3, on distingue l’acide alpha-linolénique ou ω3α ou ALA qui est l’acide gras essentiel par excellence. En effet l’ALA ne peut être synthétisé par l’organisme. D’autres oméga-3 sont en outre synthétisés à partir de l’ALA, comme l’acide eicosapentaénoïque ou AEP ou acide timnodonique et l’acide docosahexaénoïque ou ADH ou acide cervonique. Les acides gras AEP et ADH sont en outre présents dans les poissons et les végétaux.

Qu’entend-on par acides gras insaturés

Les acides gras insaturés font partie de la grande famille des lipides. On compte parmi les acides gras insaturés, les acides gras mono insaturés formé par les oméga-9 et les acides gras polyinsaturés formés par les oméga-3 et les oméga-6. Les acides gras polyinsaturés dont les oméga-3 présentent un certain nombre d’avantages par rapport aux acides gras saturés.

Ces derniers deviennent solides à température ambiante et augmente le cholestérol dans le sang. Ils favorisent l’agrégation plaquettaire et le dépôt d’un amas graisseux sur la paroi interne des artères. En outre, les acides gras insaturés permettent à notre organisme de fabriquer des cellules et participent au bon fonctionnement du système nerveux et du système cardiovasculaire.

Où trouve-t-on les acides gras oméga 3

Les acides gras oméga-3 sont des acides gras essentiels, indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Comme ce dernier est incapable de les produire, on doit impérativement les trouver dans notre alimentation. Un certains nombre d’aliment en contiennent. Ainsi, on trouve les oméga-3 dans certains poissons gras et dans certaines huiles végétales.

Parmi les poissons gras sources d’oméga-3 DHA et EPA, on distingue particulièrement le saumon, le flétan, le hareng, le maquereau, les anchois et les sardines. Cependant, contrairement aux algues, les poissons ne fabriquent pas les oméga-3, ils les assimilent par leur nourriture, d’où la nécessité de consommer ces poissons à l’état sauvage, les poissons d’élevage n’en contenant pas ou très peu.

Les sources végétales sont assez nombreuses. On en retrouve en grande quantité dans les graines de chia, le lin, la noix, la cameline, le colza et le soja.

La Spiruline est également une très bonne source d’oméga-3 ALA.

Bienfaits des oméga-3

Les acides gras oméga-3 ont un effet bénéfique sur la santé. D’une part, transformés en prostaglandines, en thromboxanes ou en leucotriènes, ou autres composés aux effets anti-inflammatoires, ils favorisent une bonne santé.

En outre, agissant directement au niveau des cellules, ils aident à réduire les risques de troubles du rythme cardiaque. Il convient de remarquer que pour profiter pleinement des bienfaits des oméga-3, il faut consommer au maximum six fois plus d’oméga-6. Plus que ça, les effets des oméga-3 sont réduits par les oméga-6.

Protège le système cardiovasculaire

Selon de nombreuses études réalisées, les acides gras oméga-3 diminuent les risques de maladies cardiovasculaires. Les résultats suggèrent que les oméga-3

  • régulent le taux de cholestérol
  • réduisent le taux de triglycérides dans le sang
  • Favorise une bonne circulation sanguine
  • Empêchent l’agrégation plaquettaire
  • Régulent la pression artérielle
  • Prévient la formation de caillot

Protège le système immunitaire et réduit les maladies inflammatoires

De récentes études scientifiques montrent que les acides gras oméga-3 ont des propriétés anti-inflammatoires et nous protègent de l’arthrite, de la dermatite, la gingivite, l’inflammation de l’intestin grêle et autre.

Prévient les maladies neurodégénératives du cerveau

Le déclin cognitif est normal dépassé un certain seuil. Toutefois, il peut devenir problématique et constituer une maladie lorsqu’il est anormal. On est en présence de maladie neurodégénérative ou psychiatrique. Les résultats d’études québécoises ont permis de conclure que les oméga-3 pourraient jouer un rôle dans la prévention des maladies de Parkinson.

En outre, certains travaux suggèrent que les oméga-3 ont la capacité de ralentir le vieillissement des cellules cérébrales. Ils peuvent se révéler efficace dans la prévention des maladies neurodégénératives dont la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson.

Ralentit le vieillissement

Les acides gras polyinsaturés dont les oméga-3 jouent un rôle essentiel dans le maintien de l’intégrité des cellules. Ainsi, une consommation suffisante d’acide gras oméga-3 aide à ralentir le vieillissement prématuré des cellules.

Participe à la prévention des cancers

D’après de récentes études françaises, les acides gras oméga-3 auraient une incidence sur la prévention et le traitement de certains cancers. En effet, on a observé de meilleurs résultats dans le traitement du cancer du sein par radiothérapie chez les femmes qui consommaient suffisamment d’acides gras polyinsaturés.

Chez certaines femmes, on a même décelé une régression de 60 % des tumeurs après seulement 12 jours de traitement. D’après les recherches effectuées, une carence en DHA chez les femmes atteintes de tumeurs au sein entraine une résistance aux traitements du cancer habituels. En outre, les acides gras oméga-3 seraient également efficaces pour prévenir et aider à traiter les cancers de la prostate et du colon.

Réduit les risque de diabète

Le diabète étant très peu répandu chez les populations de l’Alaska et du Groenland et chez les japonais, les scientifiques se sont penchés sur la possibilité que cet état des choses était dû à leur consommation accrue de poisson gras et sushi, sources importantes d’acide gras oméga-3.

Les études menées sur des animaux ont révélé que la consommation d’oméga-3 avait une incidence certaine sur la sensibilité des cellules à l’insuline, réduisant ainsi le taux de sucre dans le sang et aidant à prévenir le diabète. Cependant, les données sur l’homme sont encore insuffisantes et nécessite des études supplémentaires.

Favorise le bon fonctionnement cérébral

Les études préliminaires réalisées jusqu’à ce jour démontrent que les oméga-3 amélioraient considérablement la mémoire, la concentration et la capacité d’apprentissage. En outre, bien que les études soient encore peu nombreuses pour le démontrer, les oméga-3 réduisent les risques d’apparition de certaines maladies mentales comme l’anxiété, la dépression, l’hyperactivité et le manque d’attention surtout chez les jeunes enfants.

Les risques de la consommation des omégas 3

Les carences en oméga-3 entraînent

  • des troubles neurologiques
  • des troubles cardiovasculaires dont l’AVC, l’infarctus du myocarde, l’arythmie cardiaque
  • des troubles cutanés tels que le vieillissement des cellules, la sécheresse de la peau
  • des troubles de la vision
  • des troubles de la reproduction
  • une coagulation sanguine
  • des risques de cancer
  • des troubles mentaux dont la dyslexie, la démence, le trouble bipolaire et la schizophrénie.

Une consommation excessive d’oméga-3 entraine inévitablement une prise de poids rapide, favorable à l’obésité. En outre, elle pourrait augmenter l’oxydation des lipoprotéines transporteurs de cholestérols et les risques d’athérome.

Le dosage (posologie) recommandé

Si actuellement, la consommation quotidienne d’oméga-3 se situe entre 0,10g et 0,60 g, une consommation moyenne de 2g d’oméga-3 par jour est recommandée. Cependant, il est essentiel de remarquer que pour être bénéfique, la consommation d’acides gras essentiels doit respecter un certain équilibre.

Un rapport oméga-3 et oméga-6 est recommandé. Ainsi, les acides gras oméga-6 doivent au maximum être 6 fois supérieur aux acides gras oméga-3. Au-delà de ce rapport, les oméga-6 vont étouffés les oméga-3 qui ne produiront ainsi aucun effet sur la santé.

Associations idéales

Afin d’augmenter les effets des oméga-3, ceux-ci peuvent être associés à différentes plantes médicinales.

Ainsi, associés avec la Rhodiola, les oméga-3 sont efficaces contre le stress et la dépression. Cette association constitue un bouclier redoutable pour le système cardiovasculaire.

L’association oméga-3 et Ginseng procure de l’énergie et assure un meilleur équilibre nerveux. Cette formule est idéale contre le mauvais cholestérol et permet de prévenir le diabète.

Source de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments, la combinaison des oméga-3 avec la Spiruline permet de décupler son action sur le cœur, sur le système immunitaire et sur la réduction des inflammations.

Consommés conjointement avec  Ginkgo Biloba, les oméga-3 améliorent la circulation sanguine et favorise la concentration.

L’association des oméga-3 avec la Maca constitue un puissant aphrodisiaque et un booster d’énergie. Elle est particulièrement efficace contre l’ostéoporose.

Excellent stimulant du système immunitaire, la combinaison des oméga-3 avec l’Aloe Vera joue un rôle prépondérant dans la protection de la peau.

Puissant anti-inflammatoire et protecteur efficace de l’immunité, le mélange Curcuma, Gingembre et oméga-3 contribuent à la prévention des cancers.

Stress, anxiété et manque de détachement, consommez des aliments riches en oméga-3 avec l’huile de Cannabis, enrichie en oméga-6 et oméga-9. Antidouleur très efficace, cette formule remédie à la faiblesse immunitaire et lutte contre les inflammations.

Anti-inflammatoire, l’association oméga-3, huile d’Onacre et huile de Bourrache peut contribuer à prévenir et à lutter contre le diabète et les maladies auto-immunes.

Associé avec l’Ail, les oméga-3 jouent un rôle essentiel dans la protection du système cardiovasculaire et de l’immunité.

Lost Password