acheter ortie

Ortie

Remède de grand-mère

Injustement détestée, archétype de la mauvaise herbe, agaçante de par sa piqure urticante et brûlante, on est loin d’imaginer les innombrables qualités qu’offre l’Ortie. Plus précieuse que menaçante, on a pris conscience que la grande Ortie ou Urtica Dioica est une plante essentielle à grande valeur nutritive et dotée de vertus médicinales inestimables.

Aliment complet très énergétique, considéré à raison comme une panacée et une plante adaptogène, l’Ortie est une plante qui est utilisée pour soigner et prévenir de nombreux maux.

Plante destinée aux femmes par excellence, la principale vertu reconnue de l’Ortie est sa capacité à combattre l’anémie. En outre, tonique, énergisante, revitalisante, reminéralisante, elle est préconisée en cas de fatigue chronique, de baisse de tonus et de faiblesse de l’immunité. En outre, elle est reconnue pour ses vertus aphrodisiaques, diurétiques, dépuratives, antihistaminique, antiallergique, antibactérienne.

ortie bio

Présentation

Au même titre que 2200 plantes, l’Ortie est une plante de la famille des Urticacées. Avec plus d’une trentaine d’espèces, parmi les variétés d’Ortie, on peut distinguer l’Ortie brûlante, l’Ortie à pilule, l’Ortie à membrane et l’Ortie atrovirens, toutefois, la plus populaire, celle qui est dotée de vertus thérapeutiques remarquables et celle qui sera abordée ici est la grande Ortie.

Aussi nommée Ortie piquante ou Urtica, les Orties sont des plantes herbacées, à reproduction végétative, qui peuvent être très envahissantes car elles se propagent rapidement par ses rhizomes et s’étendent facilement sur une très grande surface. On la reconnait facilement grâce à feuilles velues, pétiolées, dentelées avec un limbe allongé et pointu.

On l’identifie également sans se tromper car sa tige quadrangulaire comme ses feuilles sont recouvertes de dards minuscules contenant un cocktail irritant d’histamine, de sérotonine et d’acétylcholine. Au moindre contact, ces aiguilles se brisent, pénètrent la peau, et y injectent le liquide urticant, procurant ainsi une sensation désagréable de brûlure et de démangeaison. A la floraison, la plante donne naissance à des fleurs sans pétales, avec deux sépales. Plante dioïque, on reconnait la plante femelle grâce à ses fleurs pendantes, verdâtres au reflet violacé, et l’Ortie mâle grâce à ses fleurs étalées et jaunâtres.

Origine et histoire

Originaire des régions tempérées de l’Eurasie, l’Ortie s’est peu à peu naturalisée au quatre coin de la planète. Véritable trésor de la nature, l’Ortie est une plante qui a nourrit nos ancêtres pendant des millénaires, et qui trouve son importance dans l’agriculture bio en tant que purin fertilisant et dans l’industrie textile, mais surtout pour ses vertus thérapeutiques. Elle était utilisée pendant les périodes de famines et les temps dures du moyen-âge, de l’antiquité et de la première et deuxième guerre mondiale.

Appelée Alkalyphe par les Grecs anciens, l’Ortie était utilisée pour soigner le rhumatisme, la toux, la tuberculose, l’arthrite ainsi que pour stimuler la pousse des cheveux.

Elle est aussi utilisée dans de nombreux domaines. Ainsi, au XVIe siècle, elle était utilisée dans la fabrication de papier, de corde, de voile, de vêtement, de filet de pêche et autre. En chine, une variété d’Ortie servait même à fabriquer des billets de banque. Au XVIIe siècle, elle était réputée guérir les troubles des voies respiratoires et les maladies des vaisseaux sanguins.

La médecine ayurvédique utilisait également l’Ortie en association avec d’autres plantes pour traiter les hémorragies utérines, les saignements de nez, les éruptions cutanées et l’eczéma.

L’Ortie est également utilisée pour nourrir les bétails.

L’Ortie fait partie de ces plantes sauvages qui n’ont jamais été étudiées scientifiquement de manière approfondie. En effet, très peu d’analyses sont disponibles et le mode d’action de cette plante n’a pas été élucidé clairement. Cependant, ce qui est certain c’est que cette plante est un trésor remarquable de la nature.

Composition

Il faut savoir avant tout que plus le sol de culture est de qualité et plus la plante est âgée, plus la valeur nutritive est important. Il faut cependant faire particulièrement attention au terrain de culture car l’Ortie accumule non seulement les bons minéraux, mais également les polluants et les métaux lourds comme le plomb.

Plante nutritive avec un million de vertu, l’Ortie compte énormément de vitamine C. En effet, elle renferme 8 fois plus que les agrumes dont le citron, l’orange et autre. Elle comporte en outre, autant de calcium que le fromage, et contient 3 fois plus de fer assimilable que les épinards.

Elle est par ailleurs extrêmement riche en minéraux, y compris le fer, le calcium, le potassium, le magnésium, le cuivre, le phosphore, le zinc et le manganèse. On y trouve également  des vitamines A et une petite quantité de vitamines du groupe B, dont les vitamines B1, B2 et B5. L’Ortie est aussi une des rares plantes source de protéines foliaires équilibrées en acides aminés essentiels.

Elle concentre une importante quantité de chlorophylle et ses dards sont remplis d’acide formique, acétique, gallique mais également des flavonoïdes, des histamines et de la sérotonine.

Propriétés

Considéré par nos ancêtres comme une panacée, l’Ortie a un effet thérapeutique des feuilles aux fleurs, de la racine à la tige. Chaque partie de la plante renferme en effet une bonne quantité de ses principes actifs. En tant que plante médicinale, l’Ortie présente d’étonnantes et de prodigieuses vertus. Ainsi, on lui reconnait des propriétés adaptogène, tonique, diurétique, détoxifiante, dépurative, reminéralisante, antidouleur et anti-inflammatoire.

Adaptogène

D’après certains scientifiques, l’Ortie peut être considérée comme une plante adaptogène. En effet, elle aide à stimuler le système immunitaire, améliore la résistance physique et régularise les fonctions vitales.

Tonique général de l’organisme

Grâce à une exceptionnelle teneur en minéraux, l’Ortie nourrit les glandes surrénales, ce qui a un effet boostant sur l’énergie face à un stress prolongé et qui permet de récupérer rapidement suite à un épuisement. En outre, sans être excitante, l’Ortie stimule le métabolisme et redonne force, vitalité et courage.

Diurétique, détoxifiante et dépurative

L’Ortie ou plus précisément ses feuilles éliminent efficacement les acides uriques, les déchets azotés et les ions d’hydrogène. Et ce qu’il faudrait remarquer c’est que la diurèse augmente, aussi longtemps qu’il y a un excédent de déchets acides et azotés à éliminer. Par la suite, parce que l’Ortie est tonique du rein, on remarque une normalisation de la diurèse, et même une diminution de la diurèse chez les personnes souffrant de pisse-minute.

En outre, contrairement aux baies de genévrier ou à la racine de persil, l’Ortie est un diurétique sécuritaire qui ne stimule pas l’utérus.

Reminéralisante

Exceptionnellement riche en minéraux, l’Ortie est reminéralisante. Elle nourrit les cellules et purifie le sang.

Alcalinisante

L’Ortie est une vraie plante alcalinisante. Elle aide à restaurer l’équilibre acido-basique entravé par une mauvaise alimentation comme un excès de viande, de sucre, d’alcool et une faible consommation de fruits et de légumes.

Antidouleur et anti-inflammatoire

Grâce à ses flavonoïdes, l’Ortie est un puissant anti-inflammatoire et antidouleur.

Bienfaits    

On entend souvent les herboristes et les naturopathes dire que si l’on ne devait garder qu’une seule plante médicinale sur terre, ce serait sans aucune hésitation l’Ortie. En effet, aliment complet très énergétique, on ne connait aucun actif toxique à l’Ortie et son liquide urticant s’inactive au broyage et à la dilution. En outre, on sait que l’Ortie agit sur l’ensemble de l’organisme.

Elle a des effets bénéfiques sur tous les organes et toutes les cellules. D’ailleurs, les médecins s’accordent à dire qu’en cas de doute, il est judicieux de donner de l’Ortie. On peut utiliser l’Ortie lorsqu’on est en déficience de n’importe quels nutriments ou minéraux. Contenant de la silice, précurseur de collagène, l’Ortie est un atout inestimable pour la santé des os, de la peau, des cheveux et pour l’apport d’énergie.

Elle peut en outre constituer la source en protéine dans certains régimes alimentaires. Egalement galactogène, antiallergique, hémostatique et anti diarrhéique, elle aide à soigner et à prévenir un certain nombre de maux.

Extrêmement riche en protéines, l’Ortie est également un apport considérable en vitamine C, en calcium, en phosphore et en magnésium. Elle est à ce titre très appréciée des sportifs, des convalescents et des personnes affaiblies. Sans oublier que sa grande richesse en vitamine C, plus que le Citron, mais moins que la baie de Goji, l’Acérola ou l’Argousier, fait de l’Ortie un excellent stimulant et protecteur de l’immunité. D’ailleurs, à ce titre, elle était utilisée pour lutter contre le scorbut. En outre, elle est reconnue comme un traitement efficace contre le choléra, la jaunisse, les diarrhées et la gastro-entérite.

D’après certaines recherches préliminaires, l’Ortie a la capacité d’améliorer la concentration, l’attention et la mémoire. En usage externe, il s’avère que l’Ortie lutte contre la chute de cheveux.

Dans la médecine populaire, la tisane à l’Ortie est préconisée contre les troubles du foie et de la rate, les crampes et les ulcères d’estomac ainsi que les ulcères intestinaux. Galactogène, l’Ortie non seulement favorise la montée de lait maternel, mais en plus, elle enrichit sa qualité. Hémostatique, cette plante miraculeuse aide aussi à lutter contre les hémorragies, les saignements de nez et crachement de sang.

Lutte contre l’anémie

Grâce à sa haute teneur en fer, l’Ortie constitue un atout majeur pour prévenir et lutter contre l’anémie. En outre, cette plante est intéressante car la présence de vitamine C en abondance dans l’Ortie favorise l’absorption du fer.

Soulage différentes inflammations

Plante à propriété diurétique, l’Ortie est efficace contre la goutte, les calculs urinaires, l’énurésie, la rétention d’urine, la stimulation de la fonction rénale. En outre, les stérols qu’elle renferme agissent contre l’hypertrophie de la prostate, tout en stimulant et en renforçant la prostate.

Dépurative, l’Ortie aide à combattre les dermatoses, les urticaires, les boutons d’acné et les boutons de fièvre.

Lutte contre différentes carences dans l’organisme

Reminéralisante, l’Ortie est particulièrement efficace en cas de déminéralisation et d’ostéoporose. En outre, elle est souvent préconisée en cas de fatigue chronique, de convalescence,  de chute des cheveux et de fragilité des ongles.

Soulage les douleurs

L’Ortie est un antidouleur efficace. Consommé en cure, elle aide à soulager les douleurs comme le rhumatisme, l’arthrite, l’arthrose, la névralgie sciatique et autre douleurs inflammatoires.

Améliore la digestion

L’Ortie est également un atout pour le système digestif. En effet, on a constaté qu’elle a un effet positif sur le système digestif, dans la mesure où elle aide à l’absorption des nutriments et qu’elle possède une propriété astringente. En outre, pour les maladies du système digestif, l’Ortie peut être d’une grande aide en association avec des plantes qui ont un effet plus ciblé.

Protège le système respiratoire

L’Ortie, plus précisément ses feuilles et ses graines peuvent être considérées comme un protecteur pulmonaire. D’ailleurs, elle était traditionnellement utilisée en traitement préventif contre la tuberculose, l’asthme allergique et bronchique, la bronchite mais également contre la pneumonie et la pleurésie. En effet, d’après certains scientifiques, les graines d’Ortie tonifiaient les capillaires de la muqueuse respiratoire suite à une bronchite.

Antiallergique, l’Ortie est très sollicitée en approche de l’hiver car elle aide à prévenir et à combattre le rhume des foins. Prise sur une longue période, elle aiderait même à éradiquer toutes formes d’allergie. En outre, l’Ortie aide d’une manière rapide et efficace, à combattre l’asthme, le rhume des foins et l’urticaire.

Posologie de l’ortie

Plante inoffensif, sécuritaire et sans la moindre trace de toxicité, l’Ortie peut être consommée quotidiennement, en cuisine comme en phytothérapie. Elle est également utilisée en cataplasme ou en usage externe pour les douleurs et pour le soin de la peau et des cheveux. Bien qu’efficace en coup de fouet, l’Ortie est préconisé sur le long terme pour offrir à l’organisme toute sa vigueur.

Cependant, une cure ou un traitement sur une longue période nécessite un arrête d’un mois toutes les 3 mois. Si le contact avec les poils ne vous incommode pas, mâcher les feuilles fraîches tel quel est l’idéal. Il est préférable de consommer l’Ortie en infusion ou en tisane. Les racines peuvent être utilisées en décoction ou en tisane tandis que les feuilles en infusion.

Savoureuse, douce et veloutée, elle peut entrer dans la préparation d’une soupe ou d’un jus, mais il faut noter que cuite, elle peut perdre une petite partie de ses principes actifs. Par ailleurs, plante stimulante, il est recommandé de ne pas consommer l’Ortie le soir avant d’aller se coucher.

Effets secondaires et contre-indications

On connait très peu d’effets indésirables dans la consommation ou dans l’usage de l’Ortie. On a recensé dans des cas très rares, des effets secondaires sans grande gravité comme les nausées, allergies ou diarrhées. En revanche, quelques contre-indications sont à observer. Ainsi, l’Ortie est contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes. Les personnes asthmatiques ou qui  souffrent de troubles cardiaques ou rénaux doivent également éviter d’e consommer.

Par précaution, si vous êtes sous traitement médicamenteux, il est toujours recommande de consulter l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant de vous faire prescrire un traitement en phytothérapie. En effet les risques d’interaction de l’Ortie avec certains médicaments peuvent entrainer des conséquences plus ou moins graves sur l’état de santé et l’évolution de la maladie.

Acheter l’Ortie

Les gélules d’Ortie sont disponibles en pharmacie ou en vente par correspondance sur internet. En outre, on peut trouver les graines et les feuilles fraîches ou séchées, partout, en herboristerie et parfois, dans les rayons fruits et légumes de magasins et de grandes surfaces. Si le cœur vous en dit, vous pouvez aller cueillir directement les Orties en forêt, le faire sécher et le préparez vous-même.

Associations idéales

L’Ortie est ainsi un véritable don de la nature. Et combinée avec d’autres plantes médicinales, elle pourrait se révéler efficace en traitement préventif et curatif contre un très grand nombre de maux.

Ainsi, associée avec d’autres plantes adaptogènes comme le Ginseng et la Rhodiola, l’Ortie améliore significativement la concentration et la mémoire et aide à lutter contre la fatigue chronique, le stress et le surmenage.

Associée avec la Maca et le Tribulus, l’Ortie est très sollicitée des sportifs. Cette formule constitue également un aphrodisiaque puissant, rehaussant significativement la libido des hommes comme des femmes.

Revitalisante, énergisante et équilibrante, la combinaison Ortie et Cordyceps est immunostimulant et offre une plus grande résistance à la fatigue.

Energisante et revitalisante, l’association Gelée Royale et Ortie favorise la croissance, particulièrement chez les jeunes enfants.

Anxiété, stress, dépression, troubles du sommeil ? Les herboristes et naturopathes préconisent d’associer Ortie, Griffonia Simplicifolia et Ashwagandha. En outre, cette combinaison est salutaire en cas de sevrage de drogues.

Puissant anti-inflammatoire, l’Ortie a en outre une excellente synergie avec l’Harpagophytum, pour soulager les douleurs musculaires et articulaires, l’arthrose, l’arthrite et les tendinites.

Singulièrement riche en vitamines et en minéraux, l’Ortie a aussi une synergie intéressante avec la Spiruline pour le renforcement des os et des dents et ainsi que la beauté des cheveux et de la peau.

Les épices comme le Gingembre et le Curcuma s’associent très bien avec l’Ortie, pour prévenir ou traiter un certain nombre de maux comme les troubles digestifs, la maladie de Crohn, le syndrome de l’intestin irritable. Anti-inflammatoire naturelle, cette combinaison protège le foie, les intestins, la vésicule biliaire et l’estomac et participe à la prévention de cancers.

Mélangée avec la Chlorella, une algue également très reminéralisante, l’Ortie renforce la santé des os, des dents et des cheveux, tout en aidant à éliminer les métaux lourds.

L’Ortie agit en synergie avec l’Aloe Vera pour apporter bien-être et santé en général. En plus d’être un stimulant de l’immunité, cette association joue un rôle important dans la protection de la peau.

En cas de grippe, de rhume et de grosse fatigue, l’association Ortie, Miel ou PropolisCitron, Thym et Echinacea est un excellent stimulant du système immunitaire.

Lost Password