Comment se remettre au sport et être motivé

comment se remettre au sport

Pour garder la pêche, être en forme et rester en bonne santé, il n’y a rien de tel qu’une alimentation variée, équilibrée et diversifiée combinée avec une activité sportive régulière. On est tous unanimement convaincus que faire du sport est un gage de bien-être et de bonne santé. Pour la plupart c’est une question de santé, mais pour certaines, il s’agit de faire du sport pour perdre du poids et se sentir bien dans sa peau.

Mais dans l’un ou l’autre cas, franchir le pas entre la profonde conviction et le passage à l’action constitue un véritable parcours du combattant. En effet, il n’est pas toujours facile de se motiver pour faire du sport et de trouver le courage nécessaire pour affronter le vent, le froid, la pluie, ou encore la flemme. S’il n’est donc pas si évident de reprendre le sport et surtout de persévérer, quelques astuces peuvent nous aider à s’y mettre et à trouver la motivation nécessaire pour continuer.

Nous allons nous focaliser sur deux axes : le mental et le physique, avec dans cette deuxième partie, l’alimentation et les compléments.

Le mental : la motivation par le mental pour se mettre au sport et persévérer

se remettre au sport femme

 

Pour une personne qui a arrêté le sport quelle qu’en soit la raison, mais aussi pour une personne qui n’en a pas eu l’habitude à cause de la tendance à la sédentarité, se mettre ou se remettre à faire du sport peut constituer un véritable parcours du combattant. En effet, les obstacles ne se comptent plus et le plus grand obstacle reste le manque de motivation, qui est pourtant le moteur du passage à l’acte. Effectivement, travailler le mental n’est pas chose aisée, l’objectif étant ici de permettre de dépasser ses propres limites et de trouver plaisir dans l’activité physique.

Il ne suffit pas de se dire « il faudrait que je fasse du sport, car ce serait certainement bien pour ma santé et ma personne », car l’intention, c’est bien, mais, malheureusement, elle ne suffit pas. Il faut agir. Alors, comment se motiver pour faire du sport ?

Booster sa motivation : un réel travail sur soi

se remettre au sport dessin

 

Il s’agit d’une part de retrouver confiance en soi, de savoir se valoriser et de savoir se récompenser. En effet, généralement, la motivation est présente au départ, mais elle se perd inévitablement, à un moment ou à un autre. Le véritable défi reste ainsi de maintenir la motivation à un certain niveau pour pouvoir continuer à agir. Et un des boosters de motivation est l’auto-félicitation. Savoir reconnaitre qu’on a progressé et qu’on a fait un pas, crée une envie d’avancer davantage.

Il s’agit d’autre part de déterminer ses objectifs. Une étape très importante pour se remettre au sport, c’est de visualiser ses objectifs, de lister les bénéfices et d’identifier les freins et obstacles éventuels. Une fois que vous aurez bien ancré vos objectifs et les bénéfices que vous tirerez du sport, il vous serez nettement plus facile de trouver des solutions aux obstacles qui souvent sont constitués d’excuses pour ne pas faire de sports.

Enfin, n’oubliez pas de positiver, c’est très important pour le mental. Se dire « je vais y arriver » est plus percutant et aura un effet positif sur le mental et la motivation plutôt que de se dire « je ne me laisserai pas vaincre par mes faiblesses… ». Évitez les phrases à la tournure négative qui n’apporte rien de bon au cerveau. Et même si vous mettez un temps pour atteindre vos objectifs et que les résultats tardent à venir, dites-vous que vous progressez quand même et que tôt ou tard vous atteindrez vos objectifs.

Avant de clore ce chapitre, un dernier conseil : trouvez-vous une personne avec qui faire du sport. Avoir un partenaire d’entrainement est bien plus motivant et vous permet d’atteindre plus rapidement votre objectif car vous serez tenté de vous dépasser beaucoup plus à chaque entraînement.

Le physique : la motivation par une bonne alimentation

comment bien se remettre au sport

 

Se mettre ou se remettre au sport constitue un véritable exploit pour la plupart d’entre nous. Et ça se comprend. Une telle initiative est louable, encore faut-il pouvoir le mettre en application. C’est le plus gros et le plus dur du travail. Une fois le mental prêt, la motivation passe aussi par l’alimentation. En effet, ce qu’on mange peut avoir des effets sur notre motivation et notre humeur.

Pourquoi ce qu’on mange est important pour la motivation

 

D’abord, il faut remarquer que la motivation dépend de la production d’hormones au niveau du cerveau.

D’une part, elle est liée à la sécrétion de la dopamine et de la noradrénaline, hormones qui jouent un rôle prépondérant dans notre vitalité puisque la dopamine agit comme un starter, initiateur de l’envie de faire des projets, et la noradrénaline comme un accélérateur, qui nous aide à réunir l’énergie pour réaliser ces projets. Un déficit ou un manque de ces hormones, dû notamment à une alimentation déséquilibrée ou un régime spécifique hypocalorique, entraîne une panne de motivation, un réveil difficile, une difficulté de concentration.

D’une part, la solution réside dans l’alimentation, car la dopamine et la noradrénaline sont fabriquées grâce à la présence de la tyrosine, un acide aminé que l’on retrouve dans l’alimentation, notamment dans les amandes, les avocats, les bananes, les produits laitiers, les graines de courges ou encore le sésame. Et dans cette optique, il est aussi essentiel d’apporter les cofacteurs de la synthèse de dopamine, notamment le magnésium, le zinc et les vitamines du groupe B que l’on retrouve dans le chocolat noir, les herbes aromatiques, les fruits secs, le céleri, le fenouil, le foie, les fruits de mer, le rognon, les pistaches…

D’autre part, et cela peut paraitre ironique pour certains, la pratique régulière d’un sport favorise aussi la synthèse de la dopamine même en dehors des périodes d’entraînement. En effet, en faisant du sport, on va aussi sécréter une grande quantité d’endorphines, substances qui activent les récepteurs à la dopamine et favorisent la synthèse de catécholamines. Ainsi, la pratique elle-même entretient la motivation pendant la séance et même en dehors des entraînements.

En outre, la volonté requiert une énergie que l’on retrouve particulièrement dans le glucose. Plusieurs études ont en effet révélé que le recours à la volonté épuisait les réserves de ce sucre. Ces réserves doivent ainsi être renouvelées si on tient à garder la pêche et à persévérer dans le sport. Et nous verrons qu’il ne s’agit pas de se gaver de sucre, car la réserve doit se faire intelligemment, en privilégiant les sucres lents comme ceux qu’on retrouve dans les fruits.

Un mot sur une alimentation équilibrée, favorable au sport

se remettre au sport

Avant d’entrer dans le vif du sujet, notant que l’activité physique augmente nos besoins en micronutriments. Faire du sport implique donc d’apporter les nutriments essentiels et indispensables à l’organisme afin de lui garantir l’énergie nécessaire.

Globalement, l’alimentation du sportif doit être variée, diversifiée et équilibrée, notamment en glucides, lipides et protides. Sans oublier de boire beaucoup d’eau, le sportif doit consommer en abondance des fruits et légumes, bourrés de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments, mais aussi et surtout de fibres végétales facilitant le transit intestinal.

Sachant que durant l’effort physique, l’organisme augmente la consommation d’oxygène servant à la production de radicaux libres, participent d’une certaine façon au renforcement de l’organisme, mais pouvant causer des problèmes si le système de défense ne répond pas correctement, d’où la nécessité d’un surplus de certains micronutriments dits « antioxydants » comme la vitamine C, le sélénium, le zinc, la vitamine E, la provitamine A, que l’on trouve naturellement dans les fruits et légumes, les poissons gras, les œufs ou encore les viandes blanches, les oléagineux…

Booster la motivation au moyen de la phytothérapie

 

Oui, vous ne rêvez pas, la nature est un réservoir inépuisable de petits trésors naturels qui nous aident à nous sentir mieux. Certaines plantes en effet ont le pouvoir de booster naturellement notre motivation pour retrouver l’envie de faire du sport et de bouger.

Parmi les plantes médicinales qui vont nourrir notre système nerveux ou agir sur nos hormones, on peut citer le millepertuis, le Griffonia Simplificiola, la scutellaire l’Ortie et la Mandragore. En outre, pratiquement toutes les plantes adaptogènes comme l’Ashwagandha, la Rhodiola, le Tribulus terrestris, l’Eleuthérocoque, le Ginseng, la Maca, le Ganoderma, le Cordyceps ou la gelée royale, ont la capacité de régénérer les glandes surrénales, chargées de la sécrétion de catécholamines, un groupe d’hormones rassemblant l’adrénaline et la noradrénaline, hormones participant au stress en augmentant la pression artérielle et le rythme cardiaque.

Par ailleurs, il existe des produits composés de mélanges de plantes qui ont été étudié pour répondre aux attentes des sportifs comme le testogen.

Vous connaissez maintenant globalement les boosters de motivation pour vous mettre au sport, alors, à vous de jouer !

un commentaire

  1. Merci pour les conseils, j’en avais vraiment besoin. J’ai bien tout noté, notamment la phytothérapie.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.Ce champ est obligatoire, merci.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lost Password